Le 30 avril dernier, notre louve dominante a donné naissance à 5 petits. Cette portée est très importante car l’effectif de la meute a bien baissé ces dernières années. Elle n’a pas su garder en vie ses petits en 2017 et 2018, nos loups les plus âgés, Choupette 2003 et Mignon nous ont malheureusement quittés et enfin, il y a 1 an, nous avons du retirer définitivement de la meute Choupinette 2009 pour la placer dans un nouvel enclos. En effet, cette dernière subissait des agressions violentes de la part de la dominante et des jeunes de 2016 …

Cette année, toutefois le comportement comportement de la louve alpha diffère des années précédentes. Nous l’avions constaté relativement stressée quelques jours avant la mise-bas en 2017 et 2018, assez agressive avec la majorité de la meute et à gardant une certaine distance des autres membres.

Cette année, nous la voyons plus calme, plus posée avant et après les naissances.  Une jeune femelle de 2016 reste en compagnie des louveteaux et de leur mère dans la tanière en permanence durant les deux premières semaines. La meute s’établit à quelques mètres.

Cette année, nous limitons au maximum nos interventions dans cet enclos ou du moins dans la partie dans laquelle se trouve la tanière. nous veillons à ce qui est le moins de stress possible durant les premières semaines des louveteaux.

Découvrez en images nos 5 louveteaux.

D’ici quelques jours, nous capturerons les louveteaux afin de les identifier à l’aide d’une puce électronique, de les vacciner et les vermifuger. Bien évidemment, nous vous ferons partager tout cela en images.

Le 4 juin, nous avons procédé à l’identification à l’aide d’une puce électronique et à la vaccination des louveteaux. Une opération assez vite menée car toute la portée était caché dans une tanière. 4 femelles et 1 mâle âgés d’1 mois 🙂 Ils se portent très bien.
Après l’intervention, tous ont été remis dans leur tanière.

Les semaines passent, les louveteaux prennent de plus en plus d’assurance et commencent à bien explorer leur territoire. Nous les voyons fréquemment à proximité de leur mare, se faufiler à travers les buissons et même s’approcher durant les visites guidées.