Les loups du Gévaudan

Sainte-Lucie
48100 Saint-Léger-de-Peyre

Tel : 00 33 (0)4 66 32 09 22
Fax : 00 33 (0)4 66 32 83 65
infos@loupsdugevaudan.com

Télécharger le dépliant

Pour avoir toutes les informations à portée de main, télécharger le programme 2018

Programme 2018

- Jeux de Piste
- Animations-Grimages
- Après-midi thématisés
- Aires de jeux
- et bien d'autres activités...

Voir le programme

Le parc sur Tripadvisor



Donnez votre avis sur Les loups du Gévaudan

energie 100% renouvelable

Coffrets Cadeaux Loups

Faites découvrir le parc des loups du Gévaudan à vos proches, offrez leurs un coffret cadeau Lozère !

NOS COFFRETS CADEAUX :

- Coffret cadeau "Mystères du Gévaudan".

- Coffret cadeau "La vie des animaux sauvages".

- Coffret cadeau "Echappée sauvage sauvages".

Protégé : La Meute de Weeti et Chicoutimi : les Loups du Canada

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Parrainer une meute

Parrainage

Les loups méritent notre attention :

 

P1070666 - Copie

Vous aimez les loups, vous appréciez notre travail, et vous souhaitez participer à la réalisation de nos projets ? Vous avez la possibilité de le faire en parrainant une meute du parc. Vous pouvez désormais choisir votre meute préférée parmi les 3 retenues. Nous vous proposons pour cela différentes formules. Une adresse mail est cependant obligatoire pour tout parrainage car le code d’accès aux pages de la meute choisie ainsi que le certificat de parrainage seront envoyés par courriel.

Plusieurs options sont à votre disposition. La formule LEMMING pour les moins de 18 ans, la formule SAÏGA spécial classe, ou les formules  CARIBOU et WAPITI ! Découvrez les ci-dessous :

Les différentes formules de parrainage de loup :

1-Lemming (ex Louveteau) : 15€

Pour les moins de 18 ans uniquement. Permettant aux plus jeunes de s’investir dans la protection d’une espèce animale.

 

                   2-Saïga (ex Tanière -spécial classe-) : 20€

Votre classe a la possibilité de parrainer une meute et de suivre son évolution au cours de l’année.

 

                                                                                                                        3-Caribou (ex Loup Béta) : de 50 à 200€ (Vous versez la somme que vous souhaitez entre  50€ et 200€)

4-Wapiti (ex Loup Alpha) : >200€ (Vous versez la somme que vous souhaitez -supérieure à 200€-)

De 15€ à plus de 200€, toutes les possibilités existent. Choisissez le parrainage qui vous convient ou vous correspond le plus en vous reportant au tableau des formules.

Choisissez le parrainage qui vous convient en vous reportant au tableau des formules.

Le parrainage est valable un an à partir du jour de l’adhésion et peut être renouvelable.
Le parrainage est ouvert à tous. Le parrainage d’un loup peut également être un cadeau pour un proche ou un ami de tout âge passionné d’animaux !

Parrainer une meute du parc est une façon de se rapprocher de cet animal mythique et fascinant et de combattre les idées reçues !
       petit1petit2

Téléchargez le formulaire d’inscription

 

00075577

 

(La liste des meutes à parrainer est à consulter dans l’onglet « les meutes à parrainer »)

(Nécessite Acrobat Reader)

Une fois complété, vous pouvez nous le renvoyer par e-mail ou par courrier postal à l’attention de l’équipe zootechnique.

L’équipe zootechnique

 

Vous pouvez envoyer votre formulaire à l’adresse suivante :

Les Loups du Gévaudan

Sainte-Lucie

48100 Saint-Léger de Peyre

Mail : zootechnique@loupsdugevaudan.com

00099486

les meutes à parrainer

L’accès aux pages de ces loups est réservé exclusivement aux parrains.  Le mot de passe demandé est envoyé uniquement après souscription d’un parrainage.

Toutes les photos sont réalisées par l’équipe zootechnique (S. Macchi et A. Prucca Macchi)

La Meute des Loups du Canada

La meute de Weeti (née en 2011) et Chicoutimi (né en mai 2008)  : Tout savoir sur la Meute des Loups du Canada

FONDS ECRAN.indd

 

La Meute des Loups de l’Arctique

La meute de Kaynak (né en 2005, calme et discret)    : Tout savoir sur la Meute des Loups de l’Arctique

FONDS ECRAN.indd

 

La Meute des Loups de Pologne

Tout savoir sur la Meute des Loups de Pologne

 

FONDS ECRAN.indd

 

 

 

 

 

 

 

 

ils nous ont quittés

Loup du Canada

mâle né en mai 2006

Fougueux et plein d’assurance

Petit Bison est décédé le 17 octobre 2010

Tout savoir sur Petit Bison

 

Loup de Mongolie

totoropar

Mâle né en avril 2000

Un ancien trublion pas mal assagi

Totoro est décédé le 28 avril 2012

 

Loup du Canada

Mâle né en mai 2002

hottahpar

Un dominant très posé

Hottah est décédé le 5 octobre 2012

Loup de Mongolie

morphal-par

Mâle né en avril 2005

Puissant et toujours sûr de lui

Morfal est décédé le 8 octobre 2013

Tako

Loup de Pologne

Mâle

Né en avril 2009

Toujours confiant et très audacieux

Tako est décédé le 17 avril 2014

Enregistrer

Enregistrer

Hottah

2012

Toutes les photos sont réalisées par A. Prucca et S. Macchi

Octobre 2012

mardi 2 octobre Hottah et sa meute ont capturé un vautour…

Septembre 2012


Juillet 2012

Mai 2012

10 Mai 2012

Double anniversaire aujourd’hui: Chicoutimi et Weeti qui fêtent respectivement leurs 4 ans et 1 an.

Le petit cadeau: le poulet rôti! Un des mets préférés de la meute.


Avril 2012

Chicoutimi Weeti et un louveteau

Saskatoon, la femelle de 4 ans et Chicoutimi se sont accouplés. Hottah reste toutefois le mâle dominant dans la meute.

Une portée de deux louveteaux a ainsi vu le jour le 20 avril dernier. Cependant, du fait des grandes variations de température et des conditions climatiques spécialement mauvaises, nous les avons perdus rapidement quelques jours après.

Janvier 2012


2011

La meute a disparu au décès de la louve dominante, la dernière femelle de la meute, en novembre dernier. Hottah vit désormais avec Chicoutimi, son fils et Nez Tordu son frère. Chicoutimi ayant atteint sa maturité sexuelle cette année, s’est mesuré à Hottah début mars. A cette période, en effet , le jeune adulte doit intégrer la hiérarchie de sa meute. La confrontation qui aurait du se limiter à de l’intimidation du fait de son jeune âge et du manque d’expérience s’est transformée en bagarre très poussée. Hottah a été blessé sur une antérieure et nous l’avons traité avec des antibiotiques sur quelques jours. Nous avons également pu pulvériser de la Bétadine de manière régulière sur la plaie. Chicoutimi a été légèrement abimé sous un œil ; cette blessure, très légère, n’a pas nécessité de soin particulier. Hottah a pu prendre le dessus au bout d’une demi-heure. Les tensions ne se sont dissipées qu’au bout de 5 jours.

Durant cette période, Chicoutimi et Nez Tordu se sont tenus à l’écart d’Hottah, qui maintenait une pression constante sur ses congénères afin d’éviter toute tentative de « rébellion ». Depuis les 3 mâles sont de nouveau soudés et proches.

Novembre

Les canadiens disposent d’une nouvelle mare grace à vous. Merci!

Décembre

Depuis le jeudi 1 décembre, le parc compte de nouvelles pensionnaires. Deux louves du Canada sont venues rejoindre nos 3 mâles (Hottah, Chicoutimi et Nez-tordu) privés de femelle depuis maintenant 1 an. Elles proviennent du Zoo de la Boissière du Doré (44) près de Nantes. L’une est une jeune de l’année, âgée désormais de 7 mois et l’autre est née en 2008 tout comme Chicoutimi.

la petite femelle de 2011

La meute du zoo comptait 6 ad et 5 jeunes de l’année. 4 des jeunes 2011 sont partis sur le parc Les Loups de Chabrières.

un des mâles de la meute

Après un assez long trajet d’environ 7h, ponctué d’arrêts dont un notamment sur l’aire du « Gîte aux Loups», nous sommes arrivés en fin d’après-midi au parc où la nuit commençait tout juste à tomber.

Rapidement, nous avons libéré les femelles dans leur nouvel habitat sous l’œil attentif de leurs nouveaux compagnons. Nous avons séparé les louves des 3 mâles durant la première nuit ; nous leur avions aménagé un espace dans l’enclos à l’aide d’un électrificateur. Le lendemain matin, nous l’avons retiré afin que la rencontre « physique » ait lieu. Nous avons été très satisfaits des premiers contacts observés.

Arrivée nocturne

Cela fait bientôt une semaine maintenant. Les deux louves restent toutefois encore craintives et prennent souvent la fuite à notre approche. Nous avons cependant pu voir à plusieurs reprises la femelle de 2008 couchée à quelques mètres des mâles. Ces derniers, pour le moment, semblent encore assez indifférents, notamment Hottah davantage occupé à surveiller les agissements de Chicoutimi et Nez Tordu.

Grosse sieste

et à quelques mètres... Nez Tordu

2010

Hottah le mâle dominant de la meute a exercé une énorme pression sur Petit Bison cette année durant les périodes de reproduction et de gestation. Il s’agit effectivement de son seul rival potentiel car Chicoutimi est encore immature et Nez tordu ne s’est jamais trop senti concerné par ce statut.Petit Bison s’est, sur les premières semaines, un peu trop rapproché de la femelle, la suivant partout ; c’est à partir de ce moment que Hottah se montra plus vigilant. Il éloigna Petit Bison du groupe pendant plusieurs semaines.

Les deux autres mâles participèrent également à ces charges, excités par les évènements. Une altercation, un peu plus importante, eu lieu une nuit entre Hottah et Petit Bison. Le lendemain matin, tous deux présentaient deux traces de crocs, l’un sur le museau, l’autre sous l’œil.On note depuis peu une certaine accalmie.

Hottah surveille toujours Petit Bison afin d’éviter tout « débordement » de sa part mais le jeune adulte s’est rapproché du groupe. Nous les avons vus de nouveau jouer ensemble.Cette année encore nous constatons que Hottah est particulièrement attaché à la louve alpha. Ils stationnent souvent l’un à côté de l’autre ; ils sont très complices. Hottah réagit très vite lorsque la femelle est pressée par un des autres mâles.Malgré des accouplements au mois de mars dernier, nous n’aurons plus de louveteaux dans cette meute car la femelle est trop âgée.

2009

La meute a profité cet hiver de températures froides mais surtout d’un enneigement exceptionnel. Le 14 décembre 2008, une chute de neige de 80 cm a recouvert le parc animalier entrainant par la suite de nombreux dommages aux arbres et aux clôtures.Depuis fin décembre, les tensions ont repris chez les mâles canadiens. Des disputes fréquentes ont eu lieu entre deux mâles de la meute : « Nez Tordu » le frère d’ « Hottah » et « Petit Bison » qui atteint sa maturité sexuelle. Ce dernier doit désormais trouver sa place dans la hiérarchie du groupe.Disputes sous les yeux attentifs de « Chicoutimi » le jeune mâle de couleur claire qui a eu un an le 10 mai 2008. Cette année, durant la période de reproduction, il y a bien eu des accouplements mais nous n’avons pas eu de naissances, la louve « Alpha » est âgée à présent d’une douzaine d’années. Le vieux mâle de 9 ans est décédé fin septembre d’ une paralysie de la moelle osseuse.Décembre 2009, quelques jours avant Noël.

2008

Hottah octobre 2008

"Hottah" en février 2008

"Hottah" en février 2008

Deux louveteaux nés le 10 mai 2008 avec leur mère

Deux louveteaux nés le 10 mai 2008 avec leur mère

"Hottah" en juin 2008

"Hottah" en juin 2008

Depuis le mois de décembre, des tensions se font sentir au sein de notre meute canadienne. Les deux mâles subordonnés sont en rivalité et Hottah doit intervenir fréquemment pour calmer les tensions et affirmer sa position de chef.
Le jeune mâle, Petit Bison, excité par ces évènements, se mêle parfois aux disputes qui relèvent encore du jeu pour lui. La position d’ Hottah n’est toutefois pas remise en question cette année encore, car ses deux rivaux potentiels ne s’y intéressent pas. La louve alpha, quant à elle, mène une vie assez paisible et elle n’a vraiment commencé à s’agiter qu’au moment des chaleurs. Mi-mars, des accouplements ont eu lieu. Hottah a couvert la louve alpha au moins à 2 ou 3 reprises puis a laissé son frère s’accoupler avec elle .

Accouplement ...

Accouplement ...

Cette année à nouveau, les conditions climatiques restent assez médiocres pour eux et à part lors de quelques giboulées, la meute n’a pas réellement pu profiter de la neige.

00088362 00093274

2007

00075567

Exceptionnellement, la neige n’a pas recouvert le parc animalier cette année; enneigement faible durant seulement trois jours. Les loups n’ont malheureusement pas profité de conditions climatiques favorables à leurs activités.
Durant la période de reproduction, la louve Alpha a été couverte par le mâle dominant Hottah. Mais cette louve, actuellement âgée d’une dizaine d’années n’a pas réussi à donner naissance à des louveteaux.

Novembre 2007

Novembre 2007

Octobre 2007

Octobre 2007

000755681

Son frère aîné, le jeune mâle de 2006 et Hottah le 8 octobre 2007

Son frère aîné, le jeune mâle de 2006 et Hottah le 8 octobre 2007

Jeune louve de deux ans ...

Jeune louve de deux ans ...

Et sa jeune soeur du même âge

Et sa jeune soeur du même âge

000785471000835511

La louve dominante et Hottah

La louve dominante et Hottah

Photo : Audrey Prucca

Photo : Audrey Prucca

000788491 000788631
000788521
000788461

Petit Bison, jeune mâle né le 11 mai 2006

Petit Bison, jeune mâle né le 11 mai 2006

000788581

2006

00075917L’année semble bien débutée; il n’y a pas de réelles tensions sur le territoire des loups canadiens. Hottah occupe toujours la même position hiérarchique dans la meute, n’étant pas remis en question par les deux autres mâles. Les accouplements ont lieu, toujours aussi discrets au cours de l’activité nocturne. Les naissances ont lieu le 11 mai 2006 chez les canadiens.(26 avril pour les loups de Pologne et 03 mai pour ceux de Sibérie).
Cette année, la mise-bas s’effectue non pas dans une tanière, mais dans un buisson d’épineux au creux d’une « cuvette » aménagée par la louve dominante.

La première observation permet de voir, couchée l’une contre l’autre, les deux femelles grise et blanche. Un léger bruit à peine audible, moitié gémissement, moitié couinement, signale la présence de louveteaux couchés sous la femelle allaitante. Impossible d’identifier le nombre de nouveaux-nés lorsque les louves sont positionnées ainsi sur les petits. Toute approche peut entraîner l’écrasement d’un louveteau par une femelle qui ayant peur, s’enfuirait.
La première vision d’un louveteau a lieu 10 jours plus tard.

00075918La louve Alpha le tient dans sa gueule et le déplace vers un nouveau lieu de protection, une tanière creusée sous pin. Les premiers pas de ce louveteau très sombre, puissant, dodelinant de droite à gauche, nous donnerons l’idée de le surnommer: « Petit Bison ». Il est magnifique comme l’était Hottah à son âge.
Notre joie est altérée par le décès de la jeune louve blanche qui survient le 31 mai 2006. Elle est retrouvée morte, coinçée par un rocher suite à un éboulement dans une tanière. C’est la première fois que ce genre d’accident survient dans notre parc. Moment difficile pour nous et pour la meute.

Le 30 juin, nous décidons de capturer, sans anesthésie, le louveteau né le 11 mai. Agé d’un mois et demi, il est temps pour nous de le tatouer à l’aide d’un transpondeur à radio-fréquence (puce électronique) et de le vacciner contre la Parvovirose. Nous sommes 4 pour l’attraper et surveiller les adultes qui n’apprécient pas notre opération dans l’enclos. Tout se déroule rapidement et sans trop de stress pour les loups. Le 26 juillet, nous le capturons à nouveau pour le rappel de vaccination.
Mi-novembre, les loups ont revêtus leur fourrure d’hiver mais le froid n’a pas encore fait son apparition.

00078549 00078552

2005

00075453Les mois se sont écoulés, le printemps débute à peine à 1100 mètres d’altitude. La température est encore basse mais l’hiver a été rude cette année. La neige a recouvert le site pendant plusieurs mois, ce fut un réel bonheur pour les loups même avec -21°C relevé un matin de février.
La situation dans la meute a changé, le vieux mâle dominant est décédé au cours de l’été dernier; mort de vieillesse à l’âge de 11 ans. Chercher à s’imposer dans une meute, réussir à conserver une position hiérarchique importante, sont des situations qui finissent par user un loup aussi puissant soit-il …

00078558Nous pensions alors que dans cette meute de 6 loups (3 mâles /3 femelles), Hottah (3 ans)prendrait le dessus sur les autres mâles de son groupe. N’oublions pas que l’hiver passé, il avait réussi à « bousculer » sérieusement son père, mâle alpha. Mais la période de rut fut très calme; l’aîné des 3 loups étant trop craintif pour espérer devenir dominant, seul Hottah et son frère aîné surnommé « Nez tordu » pouvaient occuper cette place.
Rien ne s’est produit, aucune tension entre eux, aucune intimidation non plus.
Mais il est vrai qu’ils sont très proches tous les deux, toujours complices lorqu’ils « embêtent » le troisième mâle et très joueurs avec leur petite soeur blanche de 2 ans. En tout cas, aucun affrontement n’a eu lieu et aucun accouplement ne fut observé. Maintenant leur activité nocturne est si intense durant la saison du rut que les possibilités de reproduction restent réelles.

00078555 00078557

Fin mai, un louveteau mâle vient de sortir son petit museau de la tanière.
Malheureusement, les fortes chaleurs de l’été sont fatales au louveteau néle 12 mai 2005. L’autopsie révèle une gastro-entérite hémorragique (Parvovirose).
Quelques louveteaux de Mongolie seront eux aussi affectés par cette même épizootie.
En automne, les loups deviennent plus toniques, plus actifs avec la fraîcheur plus régulière des journées plus courtes.
En décembre, des tensions apparaissent entre la femelle Alpha et la jeune soeur blanche d’Hottah. Ayant atteint sa maturité sexuelle, cette dernière cherche à s’affirmer au sein de la meute en provoquant la dominante. Bien que relativement jeune, elle parvient à la soumettre à plusieurs reprises. La vieille femelle, toujours très effacée face à la louve dominante profite alors de l’opportunité qui s’offre à elle: prendre le dessus sur sa rivale. Toutefois, la faiblesse de la louve Alpha est de courte durée. De violents affrontements éclatent alors entre les deux femelles les plus âgées.

Le 29 décembre, il faut intervenir car la femelle subordonnée est blessée par la femelle dominante. Sa joue gauche est déchirée, ce qui nécessite l’anesthésie de l’animal et l’intervention du vétérinaire.
Nous décidons alors d’isoler cette femelle et de la placer dans un enclos inoccupé. La situation était devenue extrême entre ces deux louves, puissantes morphologiquement et mentalement, aucune des deux n’acceptant de se soumettre face à l’autre. La séparation était la seule solution envisageable.

2004

00075574L’activité générale au sein des enclos est relativement calme. Hottah a vécu un hiver particulièrement actif; son tempérament fonceur et sa fougue lui ont donné suffisamment d’énergie et d’inconscience pour rivaliser en début d’année durant la période de reproduction contre son père; mâle dominant (loup Alpha).
Ni son frère aîné, ni aucun autre mâle n’ont tenté de l’intimider. Dès qu’ils étaient proches, Hottah tentait de prendre le dessus sur le dominant, testant les réactions de celui-ci.

Un jour en fin d’après-midi, pendant la distribution de la nourriture, il a même réussi à le « coucher » sur le côté. Hottah bondissait sur le vieux mâle dominant, lui posant les pattes antérieures sur le dos, grondant fortement.
L’observation de ce jeune loup réussissant à faire tomber le sujet « alpha » était impressionnante; il restait au dessus de lui à gronder, menaçant, mais sans jamais le mordre réellement.

000755691Le vieux loup se relevait, ne cherchant pas vraiment l’affrontement. Il paraissait presque évident qu’Hottah parviendrait à prendre le dessus et à devenir alors le nouveau chef de la meute.
Et puis les semaines ont passé, sa fougue a laissé la place à plus de sagesse, de réserve. L’expérience du vieux loup lui a permis de conserver sa suprématie au sein de la meute.

00078562
Nous avons pu alors constater l’attitude de soumission passive de la part d’Hottah face à ce loup âgé. Hottah était trop jeune pour conquérir ce titre de loup dominant, mais l’année prochaine, la situation sera totalement différente car il aura atteint sa pleine maturité sexuelle et devrait être encore plus puissant physiquement.

00078564 000785601

2003

00075570Comme tous les loups de son âge, Hottah est aussi très joueur; ses deux compagnons de jeux sont le plus souvent sa jeune soeur au pelage très clair et son frère ainé de 3 ans. Les poursuites sont alors fréquentes. Le but étant d’attraper l’autre et de le forcer à se soumettre. Ces pratiques leurs permettront d’acquérir l’expérience nécessaire lorsque plus tard, devenus pratiquement adultes, ils essayeront de devenir « dominants » dans la meute.
Cette activité intense est visible hors des périodes de fortes chaleurs.

Au cours de l’été 2003, avec la canicule qui a sévi durant l’été en Lozère (plus de 50°C en plein soleil certains jours), les déplacements et les jeux ne se déroulaient principalement que durant la nuit lorsque la température avait chuté. L’animal s’adoptant alors à une activité beaucoup plus nocturne que diurne.
Dès l’automne 2003, ils ont revêtu leur pelage hivernal et ont attendu avec impatience l’arrivée de la neige.

0007557100078566 00078568

2002

00075573

Hottah est né dans les derniers jours du mois d’avril 2002 dans l’enclos des loups du Canada, au fond d’une tanière creusée sous un pin sylvestre par la louve Alpha. Son pelage est sombre, presque noir, c’est un loup des taïgas; à l’état sauvage, on les rencontre principalement dans les forêts de résineux du grand nord canadien. A l’inverse des loups blancs que l’on trouve dans les toundras, ces vastes plaines enneigées des zones proches du pôle nord. L’intérêt pour le loup étant de se fondre dans le milieu qui l’entoure afin de chasser sans être vu.

Dans la meute de 9 loups dans laquelle vit Hottah, la plupart sont de couleur sombre sauf le mâle dominant (âgé de 11 ans) et la petite louve née au printemps 2003, leur pelage étant gris clair.
Ce jeune mâle, Hottah, très haut sur pattes est aujourd’hui, pratiquement aussi impressionnant que son frère « Nez tordu » né en 2001 .
Son regard pénétrant, ses yeux obliques d’un jaune vif en font un des favoris du parc.

00075572

Fond d’écran Hottah à télécharger: